Hina-Matsuri

Aller en bas

Hina-Matsuri

Message par Invité le Jeu 6 Aoû - 2:54

Le 3 mars a lieu la fête des petites filles appelée aussi hina-matsuri, fête des poupées ou encore momo-no-sekku, fête des pêchers, autant de connotations de tendresse, d'innocence et de beauté qui seyent aux jeunes filles.

Cette fête par laquelle on souhaite le bonheur et la prospérité des enfants du sexe féminin a ses origines en Chine où dans les temps anciens avait lieu ce jour-là une cérémonie de purification du corps par l'eau. Une fois arrivée au Japon, cette coutume connut plusieurs modifications: à l'époque Heian, les Japonais avaient coutume de confier aux flots des rivières ou de la mer des figurines en bois afin de protéger ainsi leurs enfants de toutes sortes de désastres. Toujours dans un esprit purificateur on commenca à la même époque à utiliser des figurines en papier que les enfants laissaient couler au fil de l'eau. Le terme hina-matsuri est né par association avec le terme hiina-asobi ou jouer à la poupée, à la dînette, quand les petites filles des familles aristocratiques habillaient leurs poupées de vêtements de papier. Mais ce n'est qu'à l'époque Edo que naquit la coutume d'exposer début mars dans les maisons des classes nobles des poupées, richement habillées et entourées de tous les accessoires de la vie quotidienne. Ainsi, les pratiques actuelles se trouvent-elles au carrefour de plusieurs observances et gestes de la vie quotidienne, enrichis aux fils des siècles.

A la naissance de la première fille, les grands-parents maternels offrent ces figurines et leurs accessoires qui font rêver toutes les petites japonaises. On peut en admirer de grandioses expositions dans la plupart des grands magasins et des musées.

Les poupées, traditionnellement au nombre de 15, représentent l'empereur et l'impératrice en costume d'époque, accompagnés de leur cour, y compris les ministres et les musiciens. Rangées sur une estrade en escalier avec normalement un nombre impair de niveaux (5 ou 7 de préférence) recouverts d'un tapis rouge, les figurines sont placées par rapport au couple impérial en fonction de leur importance, le niveau le plus bas portant les palanquins, meubles à tiroirs, arbres et gâteaux consommés pour l'occasion. L'ensemble est aussi décoré de fleurs de pêchers, fraiches ou artificielles.

De nos jours, l'espace pouvant être consacré à cette exposition dans les maisons étant considérablement réduit, on trouve de plus en plus de versions miniaturisées de l'ensemble, étant entendu que le minimum reste le couple impérial assis devant un paravent, sur une estrade dont l'avant porte deux lanternes et des représentations des gâteaux de riz en forme de losanges tricolores.

Certaines petites filles réunissent leurs amies et célèbrent la fête en mangeant ces gâteaux de riz et en buvant du shiro-zake ou saké blanc, c'est à dire une boisson qui est faite comme du saké, mais non filtrée et non alcoolisée. S'il s'agit d'un repas, il est de coutume de préparer un chirashi-zushi, un plat de riz sucré et vinaigré, auquel sont mélangés différents légumes et sur lequel sont disposés des poissons crus ou cuits. Ce plat est accompagné d'une soupe de palourdes et arrosé de shiro-zake. En dessert, il y a un gâteau de saison, sakura-mochi, de la pâte sucrée de haricots rouges, enveloppée de riz glutineux teinté de rose, le tout dans une feuille de cerisier (sakura voulant dire "cerisier") qui a été conservé dans la saumure.

Les Poupées d'Hina-Matsuri

Il y a très longtemps, ce jour là, on offrait des poupées aux princesses de la cour. Ces poupées, les préservaient des maladies et des mauvais sorts.
Ensuite, cette habitude se généralisa à toutes les petites filles et c'est devenu une coutume nationale: Hina matsuri.

Aujourd'hui, on met sur un présentoir en escalier rouge des poupées qui représentent la cour impériale d'autrefois, ou seulement l'empereur et l'impératrice. On met une branche de pêcher en fleurs en même temps que les poupées car à cette période, les est pêchers sont en fleurs (Momo no Sekku), ce qui annonce le printemps.

Les petites filles invitent leurs amies à venir regarder leur poupée, leur offrent du thé et des gâteaux. Elles portent un joli kimono et reçoivent des cadeaux. Elles vont prier aussi au sanctuaire shintoiste.


Disposition :

Chez les poupées, il y à notamment un empereur, une impétrice, des archers, des musiciens, des ministres... en tout, 13 personnes normalement disposés sur 7 étages. Les 2 dernier étages (6 et 7) sont consacrés à des décoration, où sont inexistants.
De haut en bas :
- au premier étage, l'empereur et l'impératrice
- au second, des danseuses
- au troisième étage il y a les valets de l'orchestre. De droite à gauche, ils sont : le chanteur, le flûtiste, la petite caisse, la grosse caisse et le tambour
- au quatrième étage, l'intendance avec à droite le ministre de gauche et à gauche le ministre de droite
- enfin, au cinquième étage, les trois ouvriers qui sont de droite à gauche le rieur, le pleureur et l'énervé
- les deux derniers sont décoration

~Encore merci Kaori pour cet excellent article tiré d'EscaleJapon, mon ancien forum où on m'a fait une belle mutinerie... Vraiment... c'est super avoir confiance en des filles... xD(je vise personne)~

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hina-Matsuri

Message par Miyachi le Jeu 6 Aoû - 3:36

Ah oui, j'en avais entendu parler dans Détective Conan! Une histoire de tableau qui avait été caché sous les escaliers d'Hina-Matsuri, et Ayumi qui voulait oprendre une photo semblable avec elle comme impératrice et Conan comme empereur...

Enfin, je trouve que c'est vraiment une belle coutume! Vive les petites filles et les poupées!
avatar
Miyachi
Admin

Messages : 461
Date d'inscription : 13/04/2009
Age : 26
Localisation : Québec!!!

Voir le profil de l'utilisateur http://seishinnomanga.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum